Le respect des règles d’hygiène est un paramètre auquel il faut allouer la plus haute importance dans le secteur médical. Dans le cas contraire, les conséquences peuvent être graves que ce soit pour le patient ou le professionnel de santé. Les facteurs de risque sont très nombreux et il faudra y prêter une vigilance accrue. Pour y faire face, certains gestes simples sont à prévoir comme se laver les mains. Ainsi dans les établissements hospitaliers, les médecins et les infirmières doivent se conformer à certains règlements. A titre d’exemple, ils doivent s’assurer de la propreté de caque équipement avant son utilisation. Il s’agit d’une règle fondamentale faisant partie de toute une politique en matière de sécurité sanitaire qui s’étend également aux laboratoires et aux cabinets médicaux.

Pour quelle raison faut-il garantir la propreté dans le secteur médical ?

Chez soi, on a tendance parfois à ne pas faire le nettoyage régulièrement de certaines pièces pour une raison ou une autre. Ce manque d’hygiène n’est pas toléré dans les établissements hôspitaliers, car les règles y sont strictes. Ce sont des lieux sensibles hautement fréquentés et le moindre faux-pas en matière d’hygiène peut engendrer de graves conséquences. Ainsi, le personnel responsable du nettoyage doit œuvrer constamment à garder chaque chambre propre. Les poussières ainsi que les saletés constituent des vecteurs de transmission de microbes. Il s’agit souvent de facteurs contribuant à aggraver l’état de santé des patients. Concernant le matériel et les équipements médicaux, chacun doit être obligatoirement désinfecté et nettoyé avant chaque utilisation. Même pour l’essuie mains ou le sèche mains, il faut veiller à le faire régulièrement vu qu’il est touché un grand nombre de fois par jour. Il est à noter que  le respect des règles d’hygiène dans un hôpital ou dans un cabinet médical incombe aussi bien aux médecins que tout le personnel qui y travaille indépendamment du poste occupé.

Quelles sont les règles imposées par les hôpitaux ?

Le personnel responsable du nettoyage fait partie des plus concernés par la question d’hygiène. En effet le nettoyage des locaux doit être effectué plusieurs fois par jour. Dès qu’un patient gravement blessé passe dans le couloir, si des traces de sang qui plus est restent sur le sol, un nettoyage immédiat s’impose. Cela évite la contamination d’autres personnes. L’opération peut se faire en ayant recours à des chiffons d’essuyage. De même dans les chambres et les laboratoires. Après un accouchement par exemple, le lieu doit être minutieusement nettoyé afin de prévenir d’éventuelles contaminations des femmes qui vont accoucher, de leurs bébés et du personnel médical et paramédical. Ajouter à cela, qu’au niveau des matériels et des équipements utilisés, il faut faire attention à ceux à usage unique. Ainsi, la seringue utilisée ou le sèche mains doivent être différentes pour chaque patient.

Règles d’hygiène : qu’en est-il des patients ?

Les patients sont concernés par la question d’hygiène. Chaque patient doit porter un vêtement de protection. Il est possible qu’il se déplace d’un endroit à un autre de l’hôpital comme le passage du couloir à une salle d’analyse. Dans ce déplacement, le patient, pourrait attraper facilement un virus. Dans la chambre, un distributeur de papier est à prévoir. Le papier est utile dans le cas où le patient vomit ou ait une petite hémorragie. Il est aussi utile pour nettoyer les restes de nourritures sur la table après chaque repas. Le chiffon essuyage est également un matériel d’hygiène indispensable. En adoptant un comportement responsable et en suivant des règles d’hygiène strictes, le patient peut également veiller à préserver sa santé et celle des personnes qui lui rendent visite. L’effort n’incombe pas uniquement au personnel médical et paramédical.