À l’ère où les bras valides se font remplacer par la machine, le chariot de manutention fait son apparition en vue de simplifier le transport des charges lourdes. Elle permet de les déplacer de manière aisée. Ses applications se repèrent souvent dans les domaines du transport, du commerce et de l’industrie. Mais de quoi s’agit-il concrètement ? La réponse dans cet article.

Qu’est-ce que c’est ?

chariot de manutention

Il s’agit d’une plateforme à multi roues servant à transporter des charges de nature quelconque dans les usines ou entrepôts de stockages, et cela sur une courte distance. Elle sert principalement au transport de produits finis depuis les chaînes de fabrication aux lieux de stockage. On l’utilise pour le chargement et le déchargement de camions, de wagons, de navires et d’autres moyens de transport.

Comment se présente ce chariot ?

La fonction à exercer par le chariot de manutention définit sa constitution. Cependant, il est généralement constitué :

·         d’un organe de propulsion : un moteur à transmission par convertisseur ou hydrostatique ;

·         des roues dont la nature dépend de l’usage du chariot : ils peuvent être pleins, à bandage ou pneumatiques. Pour éviter les risques de crevaison au cours des opérations de manutention, de chargement ou de déchargement, des pneus pleins leur sont plus utiles ;

·         un système de transmission constitué d’une boîte de vitesses, d’un frein…

·         d’un système d’alimentation qui peut être électrique ou par batterie ;

·         du mât : assemblage vertical de profil métallique sur le chariot de manutention qui permet de lever, d’abaisser et d’incliner la charge. Il est fonction de la hauteur des portes, la hauteur libre sous plafond et la hauteur minimum sous passage ;

·         des accessoires de levée : fourches, pinces, éperons, godet de reprise, pantographe.

Les conditions d’utilisation

Le conduire est bien, mais le faire en toute sécurité est mieux. Raison pour laquelle en France, le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) est recommandé pour toute personne désirant utiliser cet engin. Toutefois, une autorisation de conduite délivrée par votre employeur s’avère indispensable si vous voulez conduire un chariot de manutention.

Les normes relatives à la sécurité exigent le contrôle quotidien ou systématique du chariot avant son démarrage. Le contrôle doit être suivi de l’entretien de l’engin. Retrouvez des conseils de maintenance sur le blog 123Automoto. Vous devez donc avant tout démarrage vérifier principalement :

·         l’état de la ceinture de sécurité ;

·         le bon fonctionnement des freins ;

·         la stabilité ;

·         l’absence de bruit anormal ;

·         l’absence de fuite…

Comment fonctionne le chariot de manutention ?

Son fonctionnement se résume en deux mots : translation et gerbage. On distingue les chariots motorisés (qui ont besoin d’une batterie de démarrage pour fonctionner correctement), et ceux électriques qui sont équipés d’une batterie de propulsion).

La translation consiste à déplacer horizontalement une charge d’un lieu à un autre. Le gerbage, quant à lui, consiste à élever la charge pour la placer en hauteur.

Déplacer une charge pour l’empilement est donc l’objectif du chariot de manutention. Selon vos besoins vous disposez des chariots à mât rétractable, des chariots élévateurs tout-terrain, du gerbeur et du préparateur de commande.

Faites le bon choix !

Si vous désirez vous en procurer, ces critères vous permettront d’effectuer le meilleur choix. Vous devez tenir compte de la nature de la charge à transporter et de son poids. Mais avant tout, définissez l’action ou l’opération que vous voulez effectuer : que ce soit une translation ou un gerbage. N’oubliez surtout pas d’inclure les paramètres de distance et de vitesse dans votre choix. Visitez cette page à cet effet.

Le chariot de manutention est l’engin qui facilite la translation et le gerbage de vos lourdes charges. Sa présentation et son choix sont fonction du besoin à couvrir.